Le filet à papillons

mardi 25 septembre 2012

L'étrange monde de Rosie Carpe et des champignons bleus

Un long week-end dans les bois et j'ai senti l'automne s'installer... Nous avons une sorte d'automne, sans la fraîcheur de l'air ou les feuilles rousses, mais tout de même, les feuilles s'épuisent et tombent. La nuit monte plus tôt, les citrouilles apparaissent, on pense à la fête des morts bientôt là, joyeuse et triste et autour de México, dans les forêts en altitude, on trouve des champignons. Pas des champiñones mais des hongos: le champignon sauvage, étrange, parfois magique. Ces champignons bleus sont des lactarius indigo; on ne les trouve pas en Europe, leur saveur est délicieuse et nous a arraché des Oh et des Ah, poêlés à l'huile d'olive et parsemés de sel de mer. C'est beau non, manger du bleu?






Et puis Rosie Carpe, commencé il y a trois semaines. Au bout de quelques pages, j'étais certaine de m'arrêter bientôt: trop écoeurante atmosphère, et ces personnages, suitant la médiocrité, irrespirable. Je ne me suis pas accrochée, mais je n'ai pas réussi à lâcher le livre. À la moitié, j'avais le coeur qui battait, c'est l'écriture qui m'a prise, tellement précise, tellement ciselée et détaillée que rien ne nous échappe. Ce bouquin est extraordinaire: il fait tenir debout un monde anormal, inimaginable (et plusieurs fois je me suis demandée d'oú Marie N'Diaye pouvait bien sortir tout ça), repoussant. Et c'est une expérience vraiment curieuse, d'éprouver à la fois un immense plaisir, une jubiliation même, dans la lecture, et un écoeurement permanent. À un moment de la journée, ça me tombe dessus, je me sens habitée par ces personnages épais et gris, monstrueux, comme des hallucinations après un festin de champignons bleus, ils sont à l'intérieur de moi, ça continue à vivre. Je me souviens parfois d'un coup de cette écriture si spécifique, ferme, intelligente. Je suis obsédée par  cette expérience de lecture jamais éprouvée. Ça vous est déjà arrivé?

“ J’ignore ce qui m’a rendue enceinte, dit Rosie. (…) quelque chose s’est passé à quoi je n’ai pas assisté, et après, j’étais enceinte. – Ce sont des choses qui arrivent ”




(Mais nooooooon, les champignons bleus ne sont pas hallucinogènes, ce sont comme des cèpes... bleus!).

24 commentaires:

  1. Si tu dis qu'ils sont appétissants... je te fais confiance !!
    Bon ce bouquin... bien envie de tenter au vu de tes critiques ! Je vais voir à la bibliothèque si je peux le trouver.

    Samantha

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ça n'est pas une lecture facile, mais je trouve que ça vaut vraiment le coup... Ces champignons sont succulents!

      Supprimer
  2. Je rajoute ce bouquin à ma longue liste.
    Et je note que le Mexique à l'automne ça doit être bien !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui c'est bien mais... pas encore assez frais!

      Supprimer
  3. j ia pas pu passer le cap...et il dort depuis sur mes etageres...
    Qt aux champignons bleus...la aussi faudrait que tu sois avec moi pour passer le cap !
    Bises ma voisine
    Emma from SF

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'avoue que j'ai été à quelques pages de laisser tomber... ces champignons doivent exister chez toi aussi! j'ai lu que les grands chefs se les arrachent! j'ai trouvé que leur saveur était subtile, fruitée, fine... besos là-haut!

      Supprimer
  4. je ne connais pas ce bouquin, mais ce que tu en dis m'intrigue !
    j'adore tes champignons bleus !
    bonne journée

    RépondreSupprimer
  5. J'ai lu "trois femmes puissantes" de Marie Ndaye, mais en commençant par le deuxième récit ... pour finir par le premier. Le bleu n'est pas réputé "comestible" : comme quoi, ne pas s'arrêter à la première impression !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui mais c'est faux (pour le bleu); ici on mange aussi du maïz bleu, plus fin que le jaune...

      Supprimer
  6. Les champignons, j'espère bien que j'aurai l'occasion de les goûter un jour.
    Pour le livre, "Trois femmes puissantes" m'avait déjà mise très mal à l'aise... Pas sûre que je me sente de lire celui-ci.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oh, c'est bien PIRE que "Trois femmes puissantes"....

      Supprimer
  7. Bon, tu sais déjà que je ne le lirai pas, pas maintenant en tous cas, et malgré la confiance que je peux avoir en tes choix littéraires. Me sens pas la force de ça, pas envie d'être hantée par tout ça, aussi brillante soit l'écriture. Mais je garde en mémoire tout ça, pour plus tard, qui sait? Par contre je suis enchantée par l'Hôtel New Hampshire et la famille Berry, je les ai tous trouvés plus attachants les uns que les autres. Quel écrivain, Irving, je jalouse ce talent. Merci en tous cas pour tout ça, c'est grâce à toi que je me suis replongée dans cet auteur (et je n'ai pas fini).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui Irving! Irving donne envie d'écrire, et envie d'être dingue, non? j'adore cet Hôtel!! C'est fou comme l'histoire d'Hôtel NH est tout de même dure, mais elle devient supportable... Oui pour Rosie Carpe, je comprends, je suis dans une bonne période, mais sans doute il y a un mois je n'aurais pas pu terminer...

      Supprimer
  8. Et désolée pour les répétitions, "tout ça", "tout ça", j'ai plus l'esprit très clair... Bises!

    RépondreSupprimer
  9. Love your blog! So inspiring <3

    xoxo,

    Bonnie

    RépondreSupprimer
  10. Rien à voir avec ton billet, mais je n'en reviens pas que tu aies reconnu Le lion de Kessel avec cette toute petite phrase que j'ai cité sur mon arbre, tu as gagné mon admiration pour toute ma vie !! si si !!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. (euh là, c'était google.). mais l'autre jour à une expo j'ai reconnu la chambre claire de Barthes, alors que c'était en anglais! donc ça n'est pas impossible.

      Supprimer
  11. heuuuuuhhhh ca VA toi ??
    t es partie ramassee quoi comme champignons depuis .... des semaines ??
    on s inquiete
    un
    peu
    Bises
    La voisine
    Emma from SF

    RépondreSupprimer
  12. haaaaaaaaaaa.... tout de meme ;-)
    Emma from SF

    RépondreSupprimer
  13. Jamais lu Ndiaye...
    Que ces champignons sont beaux!

    RépondreSupprimer
  14. bonnnnnn euhhhhhhh la digestion est toujours un peu lente des champignons...mais la ca devient inquietant...

    Emma , la voisine du haut !

    RépondreSupprimer

sachez que je ne peux vous répondre que dans les commentaires. Si vous avez la flemme de revenir lire les réponses, écrivez-moi: lamexicaine@gmail.com
En ce moment, certains comms n'apparaissent pas, je n'y peux rien du tout ;-( n'hésitez pas à m'écrire...